Immeuble de rapport

Comment négocier avec un promoteur immobilier ?

0
comment negocier avec un promoteur immobilier

Vous êtes propriétaire d’une maison, d’un appartement, d’un local ou encore d’un terrain, et vous souhaitez le mettre en vente, toutefois pas à un simple particulier, mais plutôt en vous adressant plutôt à un professionnel du domaine. Vous l’aurez compris, le promoteur immobilier est la personne la plus qualifiée pour effectuer ce genre de transaction. Toutefois, pour en tirer le meilleur prix possible, la négociation ne s'avère pas être une partie de plaisir, bien au contraire, une préparation s’impose. 

Une négociation est-elle possible ?

Espérer tirer le gros lot lors d’une vente d’un bien immobilier ou foncier est souvent lié à votre capacité de négocier et à certaines prédispositions et une attention particulière dont vous devez faire preuve dans ce genre de situation. Vendre sa propriété à un particulier ou à un promoteur immobilier sont deux choses très différentes à un détail près : le professionnalisme et l’habitude. Toutefois, réussir à accomplir ce genre de transaction n’est pas si compliqué que ça dans les deux situations quand on a les bonnes clés en main. 

Comment négocier avec un promoteur immobilier ?

Avant d’envisager de vous adresser à un promoteur immobilier, vous êtes forcé de savoir que l’éventuelle transaction n’est pas simplement l’achat d’un bien brut aux yeux du promoteur, mais plutôt un bien avec un potentiel constructible. Un risque à prendre que ce soit pour lui comme pour vous, et c’est dans ce cas qu’intervient la négociation, une opération accomplie en deux phases. Tout d'abord, vous devez faire valider votre projet par la commune, chose à accomplir en plusieurs étapes qui sont :

  • estimation de la valeur foncière du bien par une tierce personne, un professionnel du domaine

  • essayer de se renseigner sur les prix de vente et d’achat des biens dans le voisinage et les environs 

  • essayer de tout savoir sur l'état du permis de construire du promoteur en question

  • se faire une idée sur la durée de validation du projet par la municipalité

negocier promoteur immobilier

Ensuite nous avons la deuxième phase, qui consiste à rédiger toutes sortes de conditions suspensives et de faire la négociation sur la vente du bien. Dans ce cadre, plusieurs conditions existent qui seront mentionnées sous forme de clauses qui seront négociées comme c’est le cas de la clause de transfert de permis ou celle de l'indemnité. Plusieurs autres conditions existent, toutefois il est conseillé d'être plus vigilant et attentif via les risques qui peuvent s’engendrer.

Les pièges à éviter

Un propriétaire de bien immobiliers a tendance à surestimer la valeur de son appartement ou maison ou quel que soit le type de son bien à 30% de plus que ce qu’il en vaut réellement. Un défaut qui ne peut pas être qualifié d'erreur toutefois, car c’est bien l’un des aspects d’une négociation réussie avec un promoteur immobilier: ne jamais sous-estimer sa propriété pour ne pas tomber dans son piège. Il est également conseillé de ne pas prendre son adversaire à la légère surtout si vous êtes un novice dans le domaine, car ne l’oubliez jamais que vous avez affaire à un expert. Une dernière chose, évitez de vous focaliser trop sur le prix de vente, car même si c’est un critère important, d’autres conditions, à savoir les clauses suspensives le sont tout autant. 

Si vous n'êtes pas du genre battant et fan de défi, alors la négociation immobilière n'est pas faite pour vous. Dans ce cas, adressez-vous plutôt à un courtier expert, il fera en sorte de vous aider avec toutes ses démarches et sera en mesure d'effectuer la meilleure opération de négociation possible à votre place! 

Comment choisir son premier investissement immobilier ?

Previous article

Quel est l’intérêt d’investir dans l’immobilier ancien ?

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *