Colocation

Tout savoir sur l’assurance habitation d’une colocation

0
assurance habitation colocation

De nos jours, il y a beaucoup de gens et pas assez d’habitations accessibles pour le nombre de personnes qu’il y a, les habitations sont généralement trop chères et ce, surtout pour les étudiants dont le budget est plutôt limité. Par conséquent, de plus en plus de personnes se tournent vers la colocation qui est la solution idéale pour avoir un toit à petit prix, surtout pour les étudiants.

Toutefois, comme pour toutes les autres habitations, il vous faudra évidemment une assurance adéquate pour une colocation, c’est obligatoire ! Aussi, il ne faut pas oublier qu’une colocation veut dire habiter avec une ou plusieurs personnes que vous ne connaissez peut-être pas et donc, choisissez bien vos partenaires et dans le meilleur des cas, choisissez des amis.

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance habitation

Une loi de 1989 impose aux locataires d’assurer leur habitation au moins avec une garantie des risques locatifs. Pour une colocation, c’est exactement le même principe, tous les colocataires doivent être assurés pour les risques locatifs ou au moins l’un d’entre eux. Si vous n’avez pas votre assurance, le propriétaire du logement a tout à fait le droit d’annuler le contrat de location.

Cette assurance en question ne couvre évidemment pas les dommages qui peuvent être causés aux voisins ni les biens en cas de sinistre, il faudra la souscription d’une assurance multirisques habitation dans ce cas. Toutefois, dans le cas de sinistre, tous les locataires doivent participer aux éventuelles réparations selon leur part de loyer. Cependant, il est primordial que tous les locataires soient assurés.

Le contrat de colocation

Dans une colocation, le contrat est très important car c’est ce dernier qui va désigner vos droits, vos responsabilités et ce, surtout en ce qui concerne l’attestation d’assurance habitation. De ce fait, il faudra évidemment bien lire le contrat avant de le signer. Ce dernier mentionne généralement les règles suivantes :

  • Une clause de solidarité : si l’un ne paye pas, les autres payent.
  • Le montant de la caution et les noms des garants : c’est une assurance pour le propriétaire.
  • Une clause résolutoire : le propriétaire a le droit de rompre le contrat notamment en cas d’absence de l’assurance habitation.
  • Les modalités habituelles de paiement.

De ce fait, chaque locataire doit lire attentivement les clauses mentionnées dans le contrat et les respecter à tout prix. Le contrat de colocation signé est évidemment un document indispensable pour la souscription de l’assurance habitation de colocation que ce soit pour l’assurance de groupe ou individuelle.

Il faut savoir qu’après la signature du contrat, le propriétaire va certainement vous exiger l’assurance habitation de colocation et donc, il ne faut pas prendre ce détail à la légère ou du moins en discuter avec le propriétaire avant la signature de contrat.

Les possibilités de l’assurance habitation de colocation

Il faut savoir qu’en étant locataire ou propriétaire, vous avez plus d’une possibilité en ce qui concerne le contrat d’assurance du logement en question. En effet, voici donc les différentes possibilités :

  • Le propriétaire souscrit son logement lui-même : les frais seront évidemment ajoutés à la cotisation du loyer.
  • Un contrat pour tous les locataires : tous les noms seront dans le contrat mais si quelqu’un quitte, le contrat devra être modifié.
  • Une assurance individuelle : chaque locataire s’assure lui-même.

L’assurance individuelle est sans doute la meilleure solution surtout si vous ne connaissez pas très bien vos colocataires. Et dans ce cas-là, si vous vous assurez chez le même assureur, les litiges en cas de sinistre peuvent être limités.

De ce fait, il faudra donc se mettre d’accord entre colocataire et propriétaire du logement sur le type de souscription à l’assurance habitation de colocation que vous allez choisir.

Les garanties de l’assurance colocation

Les garanties de l’assurance habitation de colocation sont nombreuses et la moindre des choses que le propriétaire peut vous demander, c’est la garantie des risques locatifs du genre dégât des eaux, il suffirait qu’un seul colocataire soit assuré mais c’est évidemment mieux quand tous les locataires le sont.

On peut également trouver la garantie responsabilité civile qui peut être imposée par le propriétaire. Cette dernière est donc fortement conseillée car c’est une assurance multirisques habitation, elle couvre donc les dégâts matériels, corporels ou même les préjudices que vous pourrez causer à vos voisins ou autre.

Il y a aussi une autre assurance habitation de colocation conseillée aux colocataires, c’est une garantie des dommages des biens en cas de sinistre, c’est une protection supplémentaire qui peut également être demandée par le propriétaire mais c’est plutôt rare car elle concerne majoritairement les biens des colocataires. Dans ce cas, il est conseillé de souscrire aux assurances individuellement en prenant bien soin de séparer les biens de chacun.

On peut aussi trouver des garanties optionnelles citées dans les contrats de location dont :

  • La garantie de cambriolage ou de vol : elle est généralement optionnelle mais il se peut qu’elle soit incluse dans le contrat MRH des assureurs.
  • La garantie de protection juridique : elle couvre tous les frais qui proviennent d’un éventuel litige.

Comme vous avez pu le voir, il y a un grand nombre d’assurances habitation dans le cas d’une colocation, certaines sont indispensables alors que d’autres ne le sont pas vraiment et en dehors de celles que vous impose le propriétaire, vous pouvez choisir n’importe quelle assurance selon vos moyens.

La mise à jour des contrats d’assurance

Evidemment, les contrats d’assurance ne doivent pas être pris à la légère ! Comme dit plus haut, il faut faire des mises à jour régulières comme dans le cas de l’arrivée ou du départ d’un quelconque colocataire, il faudra rapidement faire un nouveau contrat avec le nom du nouvel arrivant ou en enlevant le nom de celui qui part. C’est évidemment la même chose pour le contrat de colocation.

Aussi, il faut penser à toujours vérifier les garanties de votre assurance selon l’évolution ou changement de votre logement et de vos objets de valeur qui peuvent gagner ou perdre de leur valeur au fil des ans.

La garantie des risques locatifs

Comme c’est la seule assurance qui est indispensable pour le contrat de colocation, nous allons nous concentrer sur l’assurance des risques locatifs. En effet, cette dernière est obligatoire lors de la signature du contrat de location, c’est-à-dire que vous ne pourrez pas signer un bail de colocation si vous n’êtes pas assuré au moins contre les risques locatifs.

On va donc récapituler pour connaitre les points les plus importants dans une assurance de risques locatifs pour les garder en tête. Voici donc ce qu’il faut retenir :

  • Au moins l’un des colocataires doit être assuré mais il est préférable que tous les colocataires le soient.
  • Les risques locatifs pris en charge sont les incendies, explosion et dégâts des eaux.
  • Il n’y a pas de contrat de colocation sans que l’un des colocataires au moins soit couvert.

Ce sont donc les points les plus importants que vous devez retenir à propos de l’assurance habitation dans le cas d’une colocation.

Les frais d’une assurance habitation de colocation

Evidemment, les frais d’assurance varient d’une assurance à une autre, ils varient également selon le logement et les biens que vous voulez assurer mais ce qui est sûr, c’est que les colocataires d’un même logement doivent s’assurer chez le même assureur et payer tous le même prix, sinon, il faudra trouver un autre assureur qui propose le même prix pour tous les colocataires.

Assurance d’habitation, nos conseils

Vous n’avez pas assez de budget pour louer un appartement à vous seul ? Vous ne trouvez pas d’appartement disponible dans le quartier que vous voulez ? Vous voulez faire une colocation avec vos amis ? C’est votre première colocation et vous ne savez pas comment vous assurer ? Ne vous inquiétez pas, on est là pour vous ! Avec nos experts, vous aurez droit aux meilleurs conseils possibles. Nous vous présentons donc nos conseils pour une bonne assurance habitation en cas de colocation :

  • Avant tout, il faut prendre des gens de confiance.
  • Choisissez les assurances selon vos besoins.
  • Chaque colocataire doit s’assurer individuellement.
  • Comparer plusieurs assureurs pour trouver le meilleur prix.

Evidemment, l’assureur devra vous remettre l’attestation de la souscription du contrat que vous allez remettre au propriétaire du logement car si vous ne le faites pas dans le mois qui succède la signature, votre bailleur pourra tout à fait annuler votre contrat.

Si vous suivez ces conseils, vous n’allez normalement rencontrer aucun problème avec votre assurance habitation pour colocation.

Assurance habitation, notre avis

Même si c’est le propriétaire qui impose l’assurance habitation pour la colocation, cette dernière est également très avantageuse pour les locataires car elle leur apporte la garantie qu’ils ne vont pas perdre de grosses sommes d’argent en cas d’accident comme les incendies ou autre, c’est donc gagnant pour les deux côtés.

De ce fait, peu importe l’assurance que vous choisissez, c’est toujours une bonne idée d’être couvert en cas d’éventuels risques.

Déclarer ses impôts concernant une location meublée

Previous article

Tout savoir sur le contrat d’une location meublée étudiant

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Colocation